samedi 23 septembre 2017

L'importance des échanges en généalogie

Bonjour mon lecteur,

Je dois avouer que, pour un peu, j'abandonnais l'étude de la branche des Lapostre, patronyme de la grand-mère de ma mère, tant il ne se passait rien... Une collection de dates de 1660 à 1860... deux siècles de recherches généalogiques ennuyeuses !
J'ai donc laissé de côté la rédaction de mon "livre 5 des Lapostre" jusqu'au jour où, cherchant une autre personne, je trouve, sur un site de généalogie, une mention de Chéri Lapostre (Lapote).
N'ayant pas d'abonnement au site en question, c'est une dame que je ne connaissais absolument pas qui m'a transmis les informations, dans les minutes qui ont suivi la parution de ma demande sur un groupe d'entraide.
Cette aide très concrète m'apporte le lieu et la date du mariage ainsi que celle de la naissance du premier enfant de Chéri Lapostre qui s'avère être l'oncle de mon arrière-grand-mère, sans aucun risque d'erreur.
J'oriente donc mes recherches à Paris, puisque le Chéri en question s'y est marié en 1850 alors que je pensais que la famille, à cette époque, était restée dans son Nord natal.
J'introduis un petit graphique pour situer les personnages entre eux et par rapport à moi.

Et je découvre l'élément clé des Lapostre en exploitant les tables décennales de l'état civil parisien : le décès d'Adolphe, autre oncle de mon arrière-grand-mère, est enregistré dans le 19e arrondissement à la date du 31 mai 1871 ! Une certaine émotion m'envahit et c'est donc, vous vous en doutez, avec une certaine fébrilité que je consulte l'acte qui me confirme qu'Adolphe a bien été victime de la "Semaine sanglante".
Cet acte m'apprend également que son père, que je croyais être resté toute sa vie dans le Nord, était présent à ce moment à Paris et l'étude des naissances et des décès des enfants et des neveux d'Adolphe à cette époque que toute la famille Lapostre était impliquée dans les affreux évènements de la Commune de Paris. La photo est celle des docks de la Villette après les combats.
En suivant le lien   Adolphe Lapote 
vous lirez mon très court texte sur cette affreuse journée du 26 mai 1871.
Comme je le fais toujours lorsque je m'intéresse de près à un personnage, j'entre en contact avec des généalogistes qui étudient de près ou de loin le patronyme.
L'un d'entre eux me donne les coordonnées d'une dame qui n'a pas de lien direct avec mes Lapostre mais qui est la descendante d'un homme qui, en secondes noces, a épousé à Tours en Indre-et-Loire donc, Caroline Lapote, la petite-fille de mon Adolphe... et elle possède des renseignements et des photos qu'elle a la grande gentillesse de me communiquer généreusement.
Toutes les aides sont précieuses ! Merci au premier généalogiste -qui se reconnaîtra peut-être s'il lit ces lignes- pour avoir occasionné cet échange fructueux.
Mes "petits textes" écrits autours des Lapostre ne sont que les préludes du livre que je suis en train de rédiger. En plus de celui cité un peu plus haut, vous pouvez lire deux autres très courts textes Elmire Sylvine veut vivre    et    Rachel, légère comme une plume
Merci pour vos lectures qui m'encouragent à continuer mes études.
Catherine Livet

Aucun commentaire: